Projet éducatif

 

(Projet éducatif de la Ville de Charleroi – extraits)

____Principes____

Égalité des chances
Bien que l’accès aux études se soit fortement démocratisé, l’échec scolaire lié à l’origine socio-culturelle de l’élève reste une préoccupation essentielle de notre école. L’éventail des stratégies (…) doit permettre à tous les élèves, particulièrement aux plus défavorisés, mais aussi à ceux qui demain seront les garants de notre société démocratique, d’actualiser au maximum leurs potentialités dans un cursus personnalisé et valorisant.

Préparation à la vie  
Notre école est le milieu, la micro-société où se rencontrent tous les élèves, quelles que soient leur origine sociale et culturelle, leurs conceptions philosophiques et idéologiques; ils s’enrichissent de l’échange et de la confrontation d’idées différentes.
Les problèmes de vie au sens étymologique doivent être le point de départ et l’aboutissement de toute démarche pédagogique, la conceptualisation de contenus cognitifs, affectifs ou sociaux ne devant s’appréhender que dans une perspective fonctionnelle.

 _____Valeurs_____

Primauté de la personne humaine  
Notre école entend servir l’homme, permettre son épanouissement total en s’opposant à tous les privilèges de race, de naissance, de classe et de culture, à toutes les aliénations qui prétendent le fixer dans les servitudes que créent les conditionnements matériels, intellectuels et moraux.

Épanouissement personnel  
C’est par la pratique d’une véritable pédagogie active que notre école, répondant aux besoins et aux intérêts de l’élève, considère dans sa totalité chaque être qui lui est confié et se préoccupe d’un développement harmonieux de tous les facteurs qui interviennent dans la construction d’une personnalité : physiologiques, psychologiques, sociologiques, affectifs, moraux, intellectuels.

La liberté
En organisant les apprentissages sur des problèmes de vie, des situations concrètes, notre école crée des situations où les élèves apprennent à assumer leur liberté dans le respect de l’autre, dans un équilibre entre des motivations internes,  profondes et une réalité extérieure.

L’autonomie, l’esprit critique
Ces deux finalités doivent trouver une possibilité de développement privilégiée par la pratique de la pédagogie des projets et des problèmes : l’analyse de la situation, la formulation d’hypothèses, la vérification de ces hypothèses et la prise de décision sont des démarches que notre école se doit d’encourager.

Le sens social
La mise en oeuvre d’une ligne de force fondamentale de notre école, à savoir la préparation à la vie active, implique inéluctablement le développement du sens social; il s’agit d’aider le jeune à devenir le citoyen d’une démocratie, conscient de ses droits et de ses devoirs, agent de transformation démocratique de la vie sociale vers le progrès et l’humanisme.

La créativité
Face aux mutations que connaît notre monde, face à un avenir inconnu, incertain et par là même inquiétant, la créativité aidera les adultes de demain à trouver des solutions originales, à développer des comportements nouveaux.

La disponibilité  
En s’opposant à toute forme de conditionnement, notre école conduit l’élève à devenir l’agent d’un changement raisonné. Elle insiste sur sa capacité de curiosité, de remise en question, d’adaptabilité au changement, d’ouverture de l’éducation permanente.

Compétence
Sans science, sans savoir, sans savoir-faire ou savoir-devenir, il n’existe pas de liberté. Cela implique l’acquisition, l’intériorisation de connaissances mais surtout leur mobilisation adéquate, le développement des différentes fonctions mentales, des méthodes de travail. Il importe d’être à même de décortiquer les structures sociales, politiques et économiques et de les apprécier dans une perspective de critique constructive.